La couronne de Louis XV, la dernière couronne royale de France

La couronne est l’objet le plus symbolique des insignes royaux ou régalia, intervenant dans la cérémonie du sacre des rois de France à Reims. Jusqu’au début du XVIIIe siècle les rois de France ne ceignaient qu’une couronne, composée d’un simple cercle d’or surmonté de quatre fleurs de lys posées sur un bonnet en velours orné de perles.

À partir de 1722, lors du sacre du roi Louis XV, trois couronnes interviennent dans la cérémonie du sacre à Reims : la couronne dite de Charlemagne conservée dans le trésor de l’abbaye de Saint-Denis, avec laquelle l’archevêque de Reims couronnait le roi, et deux couronnes personnelles, propres à chaque souverain, que celui-ci ceignait à la fin de la cérémonie et au festin qui suivait, la première en or émaillé, la seconde en argent doré et ornée pour la première fois des diamants les plus prestigieux de la collection royale.

De toutes ces couronnes, déposées au Trésor de l’abbaye Saint-Denis, ne subsiste aujourd’hui plus que la couronne de Louis XV, conservée actuellement dans la galerie d’Apollon au Louvre. Elle est la seule couronne des rois de France à avoir survécu à la folie destructrice de la révolution française.

La couronne personnelle de Louis XV fut réalisée par Augustin Duflot, d’après les dessins de Claude Rondé, le joaillier de la Couronne, qui utilisa les diamants de la collection de Mazarin, le diamant le Sancy acheté par Nicoals Harley de Sancy, surintendant du roi Henri IV, le fameux régent acquis en 1717 par le régent Philippe d’Orléans pour son neveu, le diamant Hortensia acquis par le roi Louis XIV et taillé en 1678, 282 diamants, 64 pierres de couleur (saphirs, rubis, topazes et émeraudes) et 230 perles. En 1729, perles et pierres précieuses furent remplacées par des copies à la demande de Louis XV.

Pendant la révolution toutes les couronnes royales qui reposaient à Saint-Denis furent perdues, volées ou détruites par les révolutionnaires venus piller la basilique, la couronne personnelle du sacre de Louis XV fut la seule à avoir miraculeusement survécu à la gabegie révolutionnaire. En 1885 la Troisième République décida de vendre l’ensemble, ou presque, des joyaux de la Couronne, ainsi que ceux présents sur la couronne de Louis XV, mais compte tenu de son importance historique, la couronne fut conservée et les pierres précieuses qui la décoraient encore furent remplacées par du verre.

Bien qu’ornée de pierres factices et malgré les légères modifications subies, la couronne personnelle de Louis XV, existe toujours bel et bien. Elle aura survécu à tous les régimes qui se sont succédé en France, elle aura survécu à la haine des fanatiques. Aujourd’hui conservée au Louvre, comme un dépôt sacré, d’une grandeur révolue de la France, elle reste disponible, si demain les Français décidaient de renouer le fil de leur histoire…

________________________

SOURCE : La Couronne.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :