L’auteur et éditeur Guy Boulianne est membre du Clan Sinclair

sinclairL’auteur et éditeur Guy Boulianne est membre du Clan Sinclair depuis 2001. La famille Sinclair est une famille écossaise. Sinclair devint le nom du clan écossais qui lui est rattaché, et dont font partie les Rosslyn et les Caithness. Le nom est orthographié de différentes façons, suivant les époques et les usages. Le nom original de Saint-Clair a évolué en Saint Clare après l’arrivée en Écosse puis Sinclair à partir de la fin du XVIe siècle lorsque deux branches sont apparues.

Les Caithness adoptèrent la forme Sinclair. Les Rosslyn préfèrent encore l’ancienne forme de Saint Clare ou parfois St. Clair. Sinclair est néanmoins la forme la plus courante et celle utilisée dans la Scottish Clan and Familly Encyclopedia1 et dans le Webster’s New biographical Dictionnary.

Les Sinclair sont d’origine normande, et leur nom dérive de Sancto Claro, un nom commun de lieu en Normandie. En 1280, William Sinclair, shérif d’Édimbourg se voit attribuer le titre de baron de Rosslyn. Son fils Henry combat à la Bataille de Bannockburn pour Robert Ier d’Écosse en 1314.

William, le fils d’Henry, qui luttait contre les arabes en Andalousie sur le chemin de la Terre-Sainte, y est assassiné en 1330. Henry Sinclair, petit-fils de William Sinclair et héritier par sa mère de droits sur les Orcades, est reconnu comme comte des Orcades par Haakon VI de Norvège en 1379. En 1455, le roi Jacques II d’Écosse concède le titre de comte de Caithness au troisième comte Sinclair.

À la mort en 1676 sans héritier de George Sinclair, 6e comte de Caithness, criblé de dettes, John Campbell de Glenorchy, qui avait mis la main sur la majeure partie des domaines hypothéqués, revendique le titre. Celui-ci fut néanmoins restitué à une lignée cadette de la famille Sinclair, six ans plus tard, sur ordre du Parlement.

Parmi les membres importants de la famille, il faut citer:

  • William de Saint Clair ou Saint Clare (1240-1303), l’un des chefs de la révolte écossaise contre Édouard Ier d’Angleterre
  • Sir William Saint Clare ou Sinclair (?-1330), mort en Andalousie en chemin pour la Palestine, où il emportait le cœur de Robert Bruce.
  • Henry Saint Clare ou Sinclair (ca. 1355-1404)4 Comte des Orcades, conquiert les îles Féroé et Shetlands alors possessions norvégiennes. Aurait voyagé en 1395 jusqu’au Groenland et peut-être en Amérique en compagnie de l’explorateur vénitien Antonio Zeno.
  • Sir William Sinclair, premier comte de Caithness (?1404-1480), Lord Chancelier et régent d’Écosse.
  • George Sinclair, 4ème Earl de Caithness (?-1582), féroce partisan de Marie d’Écosse
  • Général Arthur St. Clair (1737-1818), militaire et homme politique, un des présidents du Congrès Continental américain, premier gouvernement des États-Unis.
  • Sir John Sinclair (1754-1835), économiste. L’un des fondateurs de la statistique.
  • Catherine Sinclair (en) (1800-1864) écrivain pour enfants.

De nombreux membres de la famille servirent les rois de France dans la Garde écossaise.

Les mystères des Sinclair

Le nom de Sinclair apparaît souvent dans les livres d’histoire parallèle concernant les sociétés secrètes.

  • Par association à la Chapelle de Rosslyn, haut lieu du mystère construit par un des membres de la famille, ils sont associés à la supposée présence de Templiers en Écosse après la dissolution de leur Ordre.
  • Henry de Saint Clare aurait redécouvert le Groënland et aurait mis le pied en Amérique presque un siècle avant Christophe Colomb.

La plupart de ces théories restent à prouver tangiblement et historiquement. Il est en revanche clairement établi qu’en 1600 ou 1601, alors que se constituaient les toutes premières loges de la franc-maçonnerie, les maçons d’Écosse reconnurent, dans la première des Chartes dites « Saint Clair », Sir William Sinclair of Roslin comme mécène et protecteur. Il est également écrit dans ce document que les Sinclair détenaient ce titre depuis « longtemps », sans qu’il soit cependant possible d’apporter plus de précision à ce sujet.

Guy Boulianne est en relation directe avec Monsieur Niven Sinclair, fondateur du Clan Sinclair Trust et protecteur de la Chapelle de Rosslyn, en Écosse. D’ailleurs, à l’été 2001, Guy Boulianne avait écrit un communiqué pour le bulletin du Clan Sinclair, Roslin O Roslin, dans lequel il établissait la relation entre la famille Sinclair, la dynastie des Mérovingiens, les Templiers et la descendance Davidique.

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 10 février 2015, dans Parcours biographique, et tagué , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :