Dossier généalogique

Certificat de mariage entre Samuel Girod et Jeanne de Bouillane, fille de Etienne de Bouillanne et Jeanne Bonne Faucon (28 juillet 1744).

Mariage de Samuel Girod et Jeanne de Bouillane (28 juillet 1744), fille de Etienne de Bouillanne et Jeanne Bonne Faucon, et soeur de Jean-Marc Bouillanne arrivé au Canada en 1735.

Voici le document complet faisant état des ancêtres directs de Guy Boulianne, à partir de son père Aimé Boulianne (1935-2013), jusqu’à François de Bollana en 1190. Nous retrouvons dans ce dossier des noms qui nous sont désormais familiers, tels que :

  • Umberto de Bollana, présent dans une charte du Cartulaire de Léoncel en 1245.
  • Hughes de Bouilhanne, témoin souscrit à la Charte des libertés de Quint accordée par le comte Aymar IV de Poitiers, le 13 juillet 1329.
  • Le magistrat et orateur, Pierre Paul Henri Dominique Boyer de Bouillane (arrière-arrière-arrière-grand-cousin au douzième degré par adoption de Guy Boulianne), et ses enfants : Charles Boyer de Bouillane (capitaine de frégate et Chevalier de la légion d’honneur) ; Geneviève Boyer de Bouillane (vicomtesse de Courville et dame d’honneur de S.A.R. Madame la duchesse de Vendôme) ; et Henry Boyer de Bouillane (Maréchal des logis du 37e Régiment d’Artillerie de Campagne, tué au combat le 6 août 1916).
  • Émile Antoine Henry de Bouillane de Lacoste (1867-1937), un officier et un explorateur, spécialiste des questions asiatiques à la suite de plusieurs voyages effectués : Syrie, Palestine, Indochine, Mongolie occidentale, Mandchourie et toute l’Asie centrale.
  • Jean-Noël de Bouillane de Lacoste, ancien ambassadeur de France, et son père Henry Adrien de Bouillane de Lacoste (1894-1956), professeur et spécialiste de Rimbaud, auteur d’éditions critiques des Poésies et d’Une Saison en Enfer [Mercure de France, 1939 et 1941].
  • Le général Joseph Philippe Stanislas de Bouillane colombe, riche Marseillais et propriétaire du gouffre du château des Espèces, à Cuges-les-Pins, en France.
  • Jean-Marc de Bouillanne, capitaine de milice, l’ancêtre commun de tous les membres de la famille Boulianne habitant au Québec et en Amérique du Nord ;
  • Denis Riverin (sept-fois-arrière-grand-oncle de Guy Boulianne), « bourgeois-gentilshommes » membre de l’élite de la Nouvelle-France. Il fut secrétaire de l’intendant Duchesneau, représentant de la Compagnie de la Ferme du Roi, membre du Conseil souverain, directeur de la Compagnie du Nord et de la Compagnie de la Colonie, lieutenant général de la Prévôté de Québec, commerçant en fourrures, propriétaire terrien et entrepreneur en pêcheries.
  • Louis-Joseph Boulianne (quatre-fois-arrière-grand-cousin de Guy Boulianne), l’un des 21 membres de la Société des vingt-et-un, qui fondèrent le Saguenay–Lac-Saint-Jean, au Québec.

Nous pouvons aussi constater les liens de sang qui existaient entre la famille Boulianne et les familles Blackburn et McNicoll. Marguerite McNicoll était mariée à Joseph Boulianne, frère de Louis-Joseph Boulianne, et David Blackburn (quatre-fois-arrière-grand-oncle de Guy Boulianne) était pour sa part l’un des membres fondateurs de la Société des vingt-et-un.

Aujourd’hui, le grand-cousin au septième degré de Guy Boulianne, Guy McNicoll, est le fondateur du Clan Mc Nicoll du Québec. Il a publié le livre intitulé L’odyssée de notre ADN, des Highlands à La Malbaie (Lauréat du prix Gordon Atkinson 2011), une oeuvre de 415 pages de textes, images, photos d’archives, de documents anciens et de références historiques.

Vous pouvez télécharger le dossier en cliquant sur le lien ci-haut. Nous vous invitons aussi à consulter l’arbre généalogique sur le site internet de MyHeritage, GeneaNet, Family Tree DNA, Généatique, Généalogie.com, FamilyBy, Généamania, Heredis, Ancestry ou NosOrigines.qc.ca.

Copyrighted.com Registered & Protected 8FEM-HPRE-NVDY-FHAP

%d blogueurs aiment cette page :