Laird of Bandrum

Blason du Royaume de Fife

Blason du Royaume de Fife

Guy Boulianne devient Laird de Bandrum en acquérant une parcelle de terrain dans un bois protégé, tout près de Saline, dans le Royaume de Fife. En effet, selon l’ancien droit écossais un propriétaire foncier peut utiliser le titre de « Laird » pour les hommes et le titre de « Lady » pour les femmes. Les Lairds écossais font partie de la petite aristocratie et disposaient auparavant de droits féodaux sous la couronne. Dans le tableau des préséances, le Laird se trouve au-dessus du Maître et juste en-dessous du Baron.

Le titre Laird tient son origine dans l’ancien droit écossais et est un titre de « corporeal hereditament » (une propriété héréditaire en lien direct avec la possession de terres). Le titre ne peut être acheté ou vendu sans le terrain, contrairement au titre Lord britannique qui suit le titulaire, même si ce dernier vend ses biens ou déménage. Toutefois, le titre Laird peut être héréditaire et vendu avec la terre.

Le titre de Laird est l’équivalent écossais du chevalier anglais, en ce sens qu’il s’agit d’un titre de courtoisie et ne donne pas au propriétaire le droit de siéger à la Chambre des Lords. Beaucoup de Lairds préfèrent la traduction anglaise « Lord », plus connue en dehors de l’Écosse. Toutefois, il convient de noter que ce n’est pas l’équivalent du titre anglais de seigneurie, qui est un titre de la pairie.

Guy Boulianne, Laird of Bandrum (Royaume de Fife). Numéro du terrain 3/Q/D/06/041115.

Guy Boulianne, Laird of Bandrum (Royaume de Fife). Numéro du terrain 3/Q/D/06/041115.

Noblesse et aristocratie britannique

Certificate of Entitlement

Certificate of Entitlement

L’aristocratie est considérée comme la plus haute classe de la société juste en-dessous du monarque, qui a personnellement accordé ces titres. Auparavant, les titres donnaient droit à des privilèges féodaux et juridiques, et nulle part ailleurs en Europe les aristocrates ne possédaient tant d’influence et de privilèges qu’en Écosse.

L’aristocratie britannique se compose de deux groupes, la pairie et la petite noblesse. La pairie se compose de cinq rangs, en ordre d’importance : duc, marquis, comte, vicomte et baron, et ses membres portent un titre. Le reste de l’aristocratie s’appelle la « gentry » (la petite noblesse). Baronets, chevaliers, lairds et lords-of-the-Manor sont tous des titres héréditaires, et bien qu’ils ne soient pas de l’aristocratie terrienne, ils constituent la partie inférieure de l’aristocratie britannique.

La cession des titres en Écosse est fondamentalement différente de la cession de titres en Angleterre. Les titres anglais sont des titres de la pairie, appartenant à la noblesse et donnant des privilèges légaux, tels que le droit d’occuper certaines fonctions comme par exemple une place à la Chambre des Lords. En comparaison, les titres écossais sont féodaux, ce qui implique toujours un lien avec la possession de terres.

Pour cette raison, les titres de noblesse anglais ne peuvent être achetés, à l’exception du titre de Lord-of-the-Manor, tandis que les titres écossais sont transmissibles dans la mesure où ils sont cédés conjointement avec la terre. En plus du titre de Laird, il est également possible d’acheter les titres féodaux de baron et de comte.

carte4

NOTA BENE : Les Propriétaires de petites parcelles écossaises ont tous les droits d’adopter le titre de Laird (Lord) ou Lady. Halliday Campbell, Scottish Solicitors, donne son avis : “En Écosse, tout le monde peut, sous réserve de sa bonne foi, prendre le nom qu’il souhaite, tout ce que l’on veut dont “Laird”, “Lord”, “Lady”. Nous ne connaissons aucune juridiction qui témoigne du contraire.
Lord Lyon est un Prêtre de l’église épiscopale écossaise et ancien conseiller municipal, chancelier du diocèse de Brechin, chanoine honoraire de la cathédrale St Paul, Dundee et aumônier du château de Glamis. Ayant de nombreuses fonctions et une expérience de plus de 30 ans, le Docteur Joseph Morrow a été nommé en tant que Lord Lyon suivant les conseils d’Alex Salmond, premier ministre du parlement écossais. Voici ce que le site Web du gouvernement écossais dit à propos de son bureau «La Cour de Lord Lyon» :
« The Lord Lyon King of Arms has jurisdiction, subject to appeal to the Court of Session and the House of Lords, on questions of heraldry and the right to bear Arms. The Court administers the Public Register of All Arms and Bearings in Scotland and the Public Register of All Genealogies and Birthbrieves in Scotland. The Lord Lyon, in his administrative capacity, grants Patents of Arms and, in his judicial role, authorises the Matriculation of existing Armorial Bearings. No Armorial Bearings may be used in Scotland unless they are on record in the Public Register of all Arms and Bearings in Scotland. The Lord Lyon may grant Arms to Scotsmen and women at home and abroad. The Court does not undertake genealogical research, as the result of such research may be incorporated in a Petition to the Lord Lyon ».
Lord Lyon n’a pas de gouvernance officielle sur la vente de terrain ou l’adoption du titre de Laird par le nouveau Propriétaire malgré ce que l’on pense. Dans un récent courrier, Lord Lyon précise qu’il n’est pas concerné par les Lairdships.

À propos de Bandrum

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Bandrum est situé à environ 40 minutes de Édimbourg, la capitale de l’Écosse. Au nord, nous apercevons les superbes monts Ochil, à l’ouest se trouve le Monument William Wallace à Stirling qui perpétue la mémoire du patriote écossais William Wallace, mieux connu sous le nom de “Braveheart”. Au sud se trouve le Firth of Forth, de Stirling à Édimbourg, tandis qu’au lointain, vers l’est, nous trouvons le pont du Forth, mondialement reconnu, et plus loin le château de Édimbourg.

Bien que située dans une région d’une beauté exceptionnelle, la parcelle de terrain se trouve à environ 40 minutes en voiture du centre d’Édimbourg. En fait, à l’épicentre de l’histoire écossaise. Robert I Bruce, William Wallace, et bien d’autres géants de l’histoire écossaise marchaient sur ces terres, se sont battus et sont morts en héros (Robert Bruce est enterré à seulement 6 miles du lieu).

Bandrum se trouve dans le Royaume de Fife (officiellement Kingdom of Fife). C’est une région côtière de l’est de l’Écosse, entre les estuaires de la Forth (Firth of Forth) et du Tay (Firth of Tay). Formant ainsi une péninsule naturelle, ses frontières ont peu bougé à travers les âges. C’est à la fois une subdivision actuelle de l’Écosse (council area avec pour capitale administrative Glenrothes), un comté historique, une région de lieutenance et une ancienne région d’Écosse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les principales villes sont Dunfermline (chef-lieu), St Andrews et Kirkcaldy. C’est une région qui a toujours été tournée vers la mer et le commerce avec le continent. Selon la tradition rapportée par la Chronique Picte, il aurait formé un des royaumes des Pictes, fondé par un roi éponyme Fib (d’où son nom actuel), un des sept fils de Cruithne. L’ancienne région a existé du 15 mai 1975 au 31 mars 1996 et avait pour capitale administrative Glenrothes et comportait les 3 districts suivants.

Non loin de Bandrum se trouve la tour de guet sans toit, octogonale, qui est inscrite sur les cartes comme étant Le Temple. Un fermier local habitant au nord de la tour affirme que celle-ci a été construite par un vieux capitaine de la mer, pour commémorer la bataille de Trafalgar.

Il est possible de lire l’histoire de la région de Fife en trois volumes (« History of the county of Fife : from the earliest period to the present time », by John M Leighton, JosephSwan et James Stewart, 1804).

Ainslie, John, 1745-1828 - Counties of Fife and Kinross with the Rivers Forth and Tay 1775

Ainslie, John, 1745-1828 – Counties of Fife and Kinross with the Rivers Forth and Tay 1775

Pour la petite histoire, il est intéressant de noter que le compositeur, producteur, scénariste et acteur anglais Simon Cowell a offert une parcelle de terrain de Bandrum, et donc un titre de Lady, à la célèbre chanteuse britannique Cheryl Cole pour son 30ième anniversaire de naissance (source : DailyMail). Vous pouvez consulter le compte Twitter de Cheryl Cole.

%d blogueurs aiment cette page :