Baron de Sealand

2000px-Sealand_Coat_of_Arms.svgGuy Boulianne est désormais Baron au sein de la Principauté de Sealand (No. de citoyen : 1766215057). La principauté de Sealand est une micronation installée sur une ancienne plate-forme militaire appelée Fort Roughs, créée au large du Royaume-Uni par la Royal Navy, dans les eaux internationales de la mer du Nord. Le fort assurait la protection contre les raids aériens allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Il avait été désarmé et laissé à l’abandon après le conflit.

La particularité de Fort Roughs par rapport aux autres plates-formes de l’estuaire de la Tamise posées pendant la guerre est d’être situé dans les eaux internationales et donc de ne dépendre, à l’époque de la prise de possession, d’aucune législation particulière.

Aujourd’hui et depuis 1987, le territoire se situe à l’intérieur des eaux territoriales britanniques et fait donc administrativement partie, selon le Royaume-Uni, du comté anglais de l’Essex.

Certificat-Sealand_1500x1077La principauté de Sealand est considérée par ses partisans comme une micronation. Elle n’est reconnue par aucune des nations qui constituent les Nations unies. Sa population n’excède que rarement cinq habitants et sa surface habitable est 550 m² environ, si bien qu’elle est souvent décrite comme le plus petit pays au monde par sa superficie. Elle est située à 10 km des côtes de Suffolk, en Angleterre, et est occupée depuis 1967 par les membres de la famille de Prince Roy et ses sujets.

Malgré l’étroitesse de la plate-forme, et son incapacité à s’agrandir, Sealand pourrait accueillir davantage d’habitants puisque durant la Seconde Guerre Mondiale des garnisons britanniques pouvant contenir jusqu’à 300 membres ont alors occupé la plate-forme.

Si en la vendant les Bates tablent sur un rajeunissement de la population de Sealand, « On possède l’île depuis 40 ans, mais maintenant, mon père est âgé de 85 ans, peut-être que le temps est venu d’un rajeunissement », cela signifie sans doute que la principauté peut accueillir un nombre plus important de personnes qu’actuellement. Michael Bates va même jusqu’à faire naître l’idée que les cylindres soutenant la plate-forme seraient aménagés et contiendraient un nombre impressionnant de pièces de toutes sortes et notamment de 7 chambres. Tout semble y être aménagé pour pouvoir y vivre et y travailler confortablement :

« Chaque tour a 7 étages et 7 chambres. La plateforme en compte encore une douzaine. Il y a également une salle de conférences, une installation de dessalement de l’eau de mer, une chapelle et une prison » (site officiel).

Depuis 1968, le Gouvernement britannique n’est plus intervenu dans les affaires de la Principauté, laissant à la famille Bates le soin d’administrer son « Etat ». Lors d’une interview conduite par Julie Le Baron en juin 2011, Michael Bates (actuel Prince Régent et fils de Paddy Roy Bates) a résumé les relations de Sealand avec le gouvernement britannique de la façon suivante : « Elles sont très bonnes. Ils font comme si on n’existait pas et en réponse, on les ignore aussi. Je crois que tout le monde est content » (Vice.com).

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 206 autres abonnés